Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Algérie : Un coup d'état avorté au début septembre..?(suite)

                                                       

                                                       IMG_87461-1300x866

                                 Tout est possible en Algérie sauf la crédibilité, au sens d’il était toutes fois pour les sans foi, ni loi ! 

Faut-il rappeler aux algériens que dans son discours à l'occasion de la fête du trône 2014 Sa Majesté le Roi Mohamed VI parlait franc, choisissant de s'exprimer loin de la béatitude et de l’autosatisfaction ; il a préféré un langage de l’autocritique et de la sincérité, une qualité qui en manque, malheureusement aux journalistes algériens engagés pour faire éloges au pouvoir d'Alger.

Je me réjouis de souffler ainsi, aux oreilles qui nous enviaient un bon passage du discours Royal concernant la sincérité qui fait défaut en Algérie, je cite : «Nous voulons plutôt que ce soit une opportunité pour marquer une pause, procéder à un examen de conscience, et nous interroger en toute franchise, avec sincérité et objectivité, sur ce qu’il y a lieu d’inscrire à l’actif ou au passif ».fin de citation.

Pourquoi dites-vous, fait-on allusion à cela et donner des "perles aux poules"? Hé bien pour en leur montrer qu'on est éduqués de spiritualité politique rare qui ne se trouve qu'au Maroc. Une éducation qui nous fait accepter les critiques constructifs à l'image de ce qu'on peut trouver dans le livre-Bojolet "Le soleil ne se lève plus à l’est.

Si c'étaient toujours les phases les plus critiques que les relations entre le Maroc et l'Algérie, aient eu à vivre de toute l'histoire.On s'en fiche. Pour nous Marocains tout est dans l’ordre et la raison d’état  prévalait toujours au détriment l’entêtement d'un voisin frivolement fou.

Ce sont eux les Algériens qui se trouvent devant l’heure de vérité et qui doivent choisir entre - ouvrir une page de sincérité et de bon voisinage avec le Maroc ou de continuer à soutenir aveuglement une entité fantoche héritée du maudit Boukharouba.Un mauvais héritage qui leur pèse lourd et qui entache la crédibilité algérienne absorbant davantage le fond public des algériens.

Seulement, Bernard Bajolet avait très bien compris le jeu d’influence des responsables algériens à propos du Sahara Marocain, qui voulant amputer le Maroc de ses provinces sahariennes, les algériens instrumentalisent le polisario à défendre le droit à "l’autodétermination" d'un peuple sahraoui qui n'existe que dans leur imaginaire.

C'est pourquoi, estime Bernard Bajolet, le pouvoir de décision est entre les mains d’Alger, et non du polisario-marionnette d’une oligarchie algérienne restée nostalgique de la tristement défunte époque de la guerre froide.

Et pourtant, nous sommes devant un esprit malsaine.«L'esprit d'El Moradia».Ces derniers jours (au sens d’il était toutes les fois pour les sans foi, ni loi !) , comme si ses guignols moustachus ne suffisaient plus, le régime militaro-mafieux de la cocaïne semble se plaire à se donner en spectacle tragi-comique grandeur nature, avec comme toile de fond une maladie du choléra revenue des six pieds sous terre de la misère.

Vous l’aurez compris, le régime n’aime pas aborder les sujets qui fâchent…surtout pas au plus fort de ses opérations de rééquilibrage clanique destinées à lui faire passer la crise de fin de cycle qui dure depuis un moment… Par ailleurs, populisme financier oblige, le régime reprend la planche à billets pour continuer à anesthésier le peuple algérien, "paix sociale oblige", par canter des fourbies par un jongleur irrité qui parle  de tout  et de rien au nom du parti FLN au pouvoir.

Quant au peuple, on se contente de lui coller le rôle du coupable. C’est le moindre mal…C’est dire que «l’esprit El Mouradia» qui domine en tout état de cause, pour reprendre une formule d'un écrivain Algérien indigné, mettant le régime dans tous ses états de débordement. 
 
D'autre part et loin de cette anarchie, je voudrais saluer un fait particulier noté en «cinq étoiles» par la communauté Arabo-Musulmane au siège de l'ONU, mais giflant de l'autre coté, la particularité amère de la diplomatie algérienne, devenue en su de tous, un fourre-tout d'échecs, humiliations et indignations pour une Algérie qui dit-on, en vanité "force régionale", et qui perdait sa catégorie d’Élites, ne cessant visiblement de régresser en profondeur, par mauvaise gouvernance en politique générale, surtout par une diplomatie d'autruche,mettant en bas d'échelle internationale sa face-gueule en péril .. 

Après avoir présenté son intervention en «arabe, je dis bien arabe», au 73° Assemblée générale de l'ONU,  et contrairement à Abdelkader Messahal, le ministre Algérien aux fourbies qui se plaisait parler Français, avec trop de fièreté, au Siège de l’ONU à New York,  la Ministre d'Autriche aux affaires étrangères Mme Karin Kneissl, qui s'est agenouillée devant l'importance de la langue Arabe, désire apprendre à Messahal et à ses similaires algériens la langue arabe, l'incitant pour cause à ne pas ignorer dorénavant en y intervenant, le cas échéant, dans de pareilles instances internationales.                                   

                              IMG_87461-1300x866

Interrogations majeures : En guise de conclusion à l'intervention de Mr. Bernard Bojolet, j’aimerais m’adresser aux dirigeants algériens, espérant que mes messages leur parviendront et aussi à la résidence médicale Zeralda d'Alger.ou repose le cadavre momifie a qui je ferais  le semblant de  lui poser des questions et interrogations majeures, sans attendre de réponses de sa part,étant hors état de nuire ni de répondre,même à -voix off-,aux cinq interrogations majeures plus bas:

MM des deux clans algériens, sachez que ce n’est pas en dénigrant et en dévalorisant le Maroc que l’Algérie pourra rehausser son image sur la scène internationale. Une image traînée par. terre localement par la mauvaise gouvernance de ses dirigeants et par la politique étrangère d'autruche menée par des apprentis diplomatiques (Messahal et avant lui Lahmamra et Bellani). 

En cherchant à affaiblir, à amoindrir et à détruire le pays voisin le Maroc, pays où vous êtes presque tous nés, où vous avez grandis et étudiés, vous œuvrez à votre insu à l’autodestruction de votre propre pays. 

Soyez convaincus, que la haine injustifiée et injustifiable que vous n’avez pas cessé de vouer au Maroc, à son Roi et à son peuple,vous brûlera beaucoup plus que ne l’a fait la décennie noire des années 90. Elle vous a déjà eu dans plusieurs étapes que vous connaissez dont vous en avez encaissé mille feux insultants. 

Repentez-vous, du moins pour ceux d’entre vous qui ont encore une conscience et les mains non souillées du sang des enfants de leur peuple.Remettez, du moins pour ceux qui ont encore une fibre credible le pouvoir que vous usurpez depuis un certain été 62 par la force des armes.

Votre régime est appelé à disparaître. Il durera peut-être encore quelque temps, le temps pour vous de ruminer les illusions de pérennité de votre pouvoir mais aussi et surtout le temps de comptabiliser vos crimes contre le Royaume du Maroc que vous considérez, gratuitement, votre ennemi de toujours, avant de rejoindre la poubelle de l’Histoire. 

Sans votre permission, il y a une question qui obsède la toile et que je voudrais poser, à vous, à vos généraux et à tous ceux qui détiennent les ficelles du cercle du pouvoir en Algérie : « Est-ce vous arrivez à dormir avec toute cette haine maladive envers le Maroc et les Marocains? ». Je suis certain que la réponse est négative et que vous ne savez pas en Algérie ce qu’est le sommeil au juste. 

Rend hommage moquant à la photo-cadre de votre momifié est acte d'humiliation qui touche, pas seulement la dignité Algérienne, s'il y en a dignité, mais traîne par terre, l’orgueille et l'arrogance dont vous portez, indignant tout un peuple en sommeil prolongé?.Un peuple qui,malheureusement, vous applaudisse,sans se tenir compte, qu'il  applaudie au diable.  

- Pourquoi ne défendes-tu pas l’autodétermination du peuple de la Kabylie au lieu d'un peuple fantoche de Khadija Hamdi de Tindouf (!) que ton maître Boukharouba avait ramassé de tout bord, enlevant du Sahara, les Marocains, transhumants et citadins, pour gonfler le chiffre? Et ça tout le monde le sait ! Et ce n'est pas les présidents qui me l'ont dit!, si j'ose imiter les propos de ton Sergent Garcia, Messahel..!            

- Pourquoi ne laisses-tu pas les instances internationales officielles s’introduire dans les camps de la honte de Rabouni pour compter tes réfugiés qu'on dit "Sahraouis" et dévoiler la vérité  d'un peuple imaginaire qu'encerclent les mercenaire du polisario;

- Pourquoi dilapides-tu encore le fond public de l'Algérie dans une affaire perdue au Sahara Marocain soutenant le mirage, le moment où une partie de tes sujets cherche de quoi manger dans les décharges?

- Pourquoi imiter feu Hassan II pour construire une gigantesque mosquée dans la boue d'Al harach à Alger dans laquelle tu n"arrivera pas prier?.Il t'a fallu peser ce qu'un nain peut supporter sur le dos. Pourquoi aussi, une autoroute, aussi longue qu'un nain n'empreintera jamais à cause de son amnésie?. 

- Pourquoi acharnais-tu, dès tes premiers pas à la présidence, voire dès ta première sortie de piste à Colomb-Béchar sur le Maroc qui t'a donné la vie ? je me disais si tu étais à la gouaille éternelle. Mais choisir une population quasiment Marocaine pour insulter et humilier le Maroc, c'était extrêmement bizarre de la part d'un bi-national algérien, pour les politologues et les experts sociologues. Bonne lecture.

                                                            Cordialement,Chihab25

Les commentaires sont fermés.