Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autres articles

  • Maroc-Algérie : l'Algérie en tant qu'entité dingue est un phénomène unique au monde..!

                                                                                     

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               IMG_87461-1300x866

    Bougadoum parle de lui même.Précédemment, la rédaction avait consacré toute une note à sa pancarte de jet d'huile sur le feu.

    Introduction..L'Algérie en tant que pays est un phénomène unique parmi tous les pays du monde en termes de mystère entourant le régime fantôme en son sein. Personne n'a su ou ne saura que depuis la fin de la soi-disant révolution du 1er novembre 1954, personne ne sait qui gouverne dans ce pays depuis sa naissance en 1962. 

    il semble que les Algériens le resterons jusqu'à la fin des temps, et tout ceux qui, parmi eux, mènent dans cette affaire occultent et prétendent et affirment même, qu'une telle aile est le dirigeant du pays, qu'il soit civile ou militaire, pour tous - opposition et majorité, individus ou organisations - c'est que de la sorcellerie et font semblant de frapper le cinq au six  et de lapider l'invisible.

    La majorité des Algériens n'a pas un iota de crédibilité, comme certains opportunistes, ceux qu'on appelle là bas "les grands doigts bleus"qui prétendent sans honte que le président tel et son entourage sont les souverains du pays. Un autre groupe en prétend que seuls les généraux qui sont les maîtres du terrain et y sont l'épine dorsale du système et que n'importe quel président que se soit n'est rien d'autre qu'une marionnette qu'ils manipulent à leur propre guise et personne ne peut les affronter,

    D'autres qui se disent bien informés auprès de sources fiables que le général tel se trouve dans l’œil du cyclone et sera limogé, mais après quelques jours, ils reviennent sur paroles apprenant aux autres dingues que ce même général a été promu, ou affirment que le même sera jugé, au bout de quelque temps ils parlaient de sa présence dans un pays européen errant entre ses ruelles.

    C'est la contradiction à son comble. Combien d'autres ont dit que l'idole est idole et seigneur de l'Algérie et que son clan le protégeait. Il s'en vantaient, atterrissant, voire en témoignant que les Dieux des Qouraish sont morts après l'entrée triomphale à la Mecque du prophète que "Prière et paix soient sur lui".

    Les curieux Algériens ne seront pas surpris s'ils entendront un jour que ceux-là ont reconstruit la même idole et y sont revenus seigneurs d'Algérie avec un autre clan...

    Les individus de De Gaules..lecteur se demandera certes, pourquoi je me perds dans ces labyrinthes. C'est seulement que pour dire à ces intrus qui n'ont pas honte pourquoi débattre un sujet aussi bête que se soit après avoir échoué d'estamper d'où vienne l'identité Algérienne dans cette partie de l'Afrique du nord.Ils n'ont pas d'identité et c'est eux qui le dient.

    Alors que tout le monde sait que ces individus, "en tant qu'individus!" comme disait le général De Gaules..savent ce qu'ils sont que des ignobles, parce que la seule chose certaine est que l'Algérie est crée par les invasions Françaises pour être occupée par la France, cette france qui a décidé d'en faire de l'Algérie un monde qui lui appartient au moment où son mélange d'individus n'avait pas encore décidé de son sort, et il est également certain que personne en Algérie ne sait absolument rien aujourd'hui sur ce qui règne en Algérie,

    Toute supposition en la matière n'est que du mensonges, de trahisons et de hooligans. Parce que le régime algérien est considéré comme l'un des plus grands puzzles du monde pour le plus grand mensonge que les Algériens vivaient depuis 1962, voire depuis leur "Badisismo-novembriste" et le vivent encore après avoir vécu avec amertume dans l'obscurantisme plus de 58 ans et peuvent y rester encore jusqu'au jour de la résurrection.

    Pour réveler et suivre indices et caractéristiques de la formation de l'état d'Algérie avant la révolution de 1954 et au-delà, il faut se plonger dans les gares traversées par l'Algérie et son peuple afin de se faire une idée et comprendre que le régime en Algérie est sans aucun doute un mystère, c'est un mystère de trahison et de propagation de la corruption, des aspcts qui sont basés sur le fait qu'ils sont des menteurs, des gens qui déforment les faits, falsifient tout, vivant d'escroquerie et de fraude. qui ne sont connus que de ceux qui ont assisté aux fâcheuses négociations d'Evian. 

    Regardez cette photo-réalité, c'est Boumediene quand il était rien qu'un clochard, un simple voyou entre les premiers leaders de la révolution Algérienne MM.Ferhat Abbas à gauche et Krim Belkacem qui se sont sacrifiés pour que l'Algérie naisse.Ce qui ecrit en rouge au niveau des têtes est bien visible au bas de la photo.
     
                       IMG_87461-1300x866
                                         هذا سرق الثورة واحشاها لزعماء كانوا سبب استقلأل الجزائر

    Boukharouba enterré..La trahison vient-elle de la corruption publique? Oui, le premier acte de trahison en Algérie a été celui commis par le maudit Boumediene le 15 juillet 1961 lorsqu'il s'est retourné contre le gouvernement civil intérimaire dirigé par Ferhat Abbas et a usurpé de l'intérieur l'autorité du Front de libération Algérienne et s'est installé comme chef d'état-major de l'Armée de libération, la branche militaire du L'FLN, à partir de ce moment, il s'est donné un nom de révolution "Le commandant Slimane" agissant à partir d'Ahfir et d'Oujda.

    Dès lors, la révolution Algérienne a perdu sa crédibilité, et avec elle toutes les valeurs et principes de la rencontre de "Sommam 1954", et l'a remplacée par l'égoïsme, le narcissisme, une exagération de l'ego, et l'éducation de se moucher au lieu de l'humilité et d'agir selon le sens de  l'honorable Messager de Dieu, et les Algériens ont cherché,avec secret, de l'aides Marocaine et Tunisienne pour répondre à leurs besoins...

    A ce moment-là Boukharouba n'a pas lutté contre l'ennemi Français, non, il n'a participé qu'à comploter contre d'autres dirigeants de la révolution et à répandre des mensonges pour que le peuple Algérien soit élevé sur une réalité qui est un tas de mensonges qui n'ont rien à voir avec la réalité prévue et consignée par la révolution Algérienne.

    Dès lors, des démarches ont commencé pour mettre en œuvre le schéma de concentration de la présence française en Algérie pour qu'elle dure éternellement...selon le désir du général de Gaulle coïncidait avec la cupidité de Boumediene d'usurper le gouvernement en Algérie, et leur cas ensemble en était un :  La collusion de Boumediene avec le général de Gaulle a été de permettre à Boumediene de prendre le pouvoir en Algérie directement des mains Françaises sans le consentement, ou du moins sans consulter les autres dirigeants de la révolution ou le peuple dans ce passage du colonialisme français direct au colonialisme sauvage indirect de Boumediane et ses acolytes.

    C'était la situation réelle de l'Algérie, président, gouvernement et peuple confondu. Ainsi,le Boumedienisme a pu publier l'histoire forgée de l'Algérie dans les manuels scolaires afin que les enfants puissent apprendre à tromper et déformer les réalités sur la base de la falsification de leur histoire ...

    Les Algériens ont vécu, malgré eux, en tant que peuple dans une vie de fraude et que de fraude depuis le coup d'État que Boumediene a mené contre le GPRA (gouvernement provisoire de la révolution Algérienne) de Farhat Abbas en 1961, et continueront à aller aujourd'hui dans l'escroquerie et la fraude. En preuve le maudit Gaid Salah et ses fils ont-ils contourné le mouvement du 22 février 2019, (hirak) et suivi l'approche de la procrastination, des menaces et de l'intimidation jusqu'aux élections présidentielles du 12 décembre 2019, où la mafia des généraux a placé un président voyou dont le nom est une atteinte à la pudeur à la présidence de l'Algérie. 

    Comment le pouvoir en Algérie, militaro-civil, peut-il prétendre avoir la légitimité avec une série successive de gangs qui étendaient le flambeau l'un à l'autre, et il en est ainsi pendant 58 ans à gouverner le peuple avec trahison, mépris et infériorité, un pauvre peuple ignorant ses revendications sociales, dont la plus simple est de garantir un morceau de pain et une dose d'eau sous les conséquences garanties.

    Une application au cas algérien : les individus Algériens ont vécu la trahison depuis juillet 1961 en tant que peuple, et après cela tous les traits de narcissisme de gangs qui l'ont gouvernés pendant l'ont été appliqués, parce que ce mélange de gens qui s'appelle "peuple" à vécu le faux narcissisme, content le mépris, tout comme il a vécu l'arrogance c'est-à-dire qu'il n'a jamais dit (non). 

    La traversée de desert..Forteresse parait-il qui empêche les Algériens de tomber dans l'abîme de la morale, l'autorité en Algérie était et est toujours troublée par la personnalité du gouvernant et par son agitation au sentiment d'infériorité et à cause de tout cela, chaque président vide à sa manière et à la bénédiction des généraux son complexe contre l'ennemi de toujours qui est le Maroc et contre son propre peuple algérien durant ce qu'on appelle la décennie noire des années 90.

    Nous avons entendu parler de 250 mille Algériens tués de sang-froid et d'autres disparus sont innombrables et le narcissique se caractérise par la trahison, toujours la trahison et l'agression, et il se défonce lorsqu'il est infligé du tort aux autres, le meilleur exemple est dans les 17  années du règne du Mugabé de l'Algérie le maudit Houari Boumediene.

    Le peuple Algérien qui est toujours arrogant, narcissique, égoïste, agressif et méprisant avait l'habitude de déclarer dans ses conseils et comportements qu'il faisait confiance aux officiers français qui les mettait à la tête de l'armée, et il ne faisait pas confiance aux officiers algériens du père et de grand-père, et je pense qu'il avait raison dans cette opinion, car il a prouvé la mise de 15 ex-sous officiers de l'armée française à la tête de l'armée algérienne avec promotions de colonels et généraux.

    L'Algérie a réussi à élever le peuple algérien à élever l'asservissement, la soumission, la peur et un sentiment d'infériorité, et le fait que certaines de ces qualités rencontraient les qualités du narcissisme et de l'égoïsme, qui en ont fait un peuple soumis toujours poursuivi par un sentiment d'infériorité, facilement sujet même au mensonge et à l'insignifiance parce qu'il n'a pas confiance en lui-même, et la raison en est la prise de conscience de l'échec et de défaite depuis novembre 1954. 

    Mme Judith Orloff  la psychologue, Docteur en médecine de l'Université de Californie du Sud est une psychiatre Américaine, agréée, spécialiste de l'hyper-sensibilité avait déclaré un jour dans une de ses conférences scientifiques que, je cite : «les narcissiques ne se soucient pas de la vérité. Lorsque vous ne vous souciez pas des autres, mentir n'est pas un problème pour vous». C'est ce qu'applique à la lettre le pouvoir Algérien depuis Ben Bella à celui d'aujourd'hui "hachakom".

    Les gouvernants Algériens, vivent avec le mensonge et la déformation, comme les gens normaux qui souffrent psychologiquement. Par conséquent, beaucoup d'entre eux entrent dans des relations avec les patients avec des mensonges, et ne comprennent pas pourquoi ils mentent, car ils essaient de traiter ces personnes selon les normes normales du reste de l'humanité en général [...]

    Mais en réalité, ils ne se comportent pas comme des êtres humains normaux, et ils ne réalisent même pas qu'ils mentent la plupart du temps. "Ils pensent en fait qu'ils disent la vérité souvent. "Il ne s'agit pas tant de la vérité elle-même que de vouloir exercer un pouvoir sur quelqu'un."selon les explications de Mme Judith Orlov.

    Habitué à démarrer : Le maudit Boumediene a construit l'état de l'Algérie en complotant contre le peuple algérien avec le général de Gaulle, et à une époque où le général de Gaulle construisait la France sur des bases solides d'honnêteté et de crédibilité. Boumediene en face construisait l'Algérie sur des bases solides de corruption, déformant les principes de la révolution, déformant les faits, et forgeant l'histoire de l'Algérie à ses fins autoritaires et en publiant mensonges et mythes

    Algériens perfides qui ignoraient ce qui est prévu pour le sort de l'Algérie, c'est-à-dire pour tout son avenir, et après 58 ans, ils vivent ici le sort de l'Algérie en 2020, qui a été planifié par la frivolité d'un pouvoir mafieux, ils supportent ses épines tous les jours, pas de révolte, de richesse, de pouvoir, ni de valeur dans une Algérie devenue la risée du monde, et la mention de l'Algérie est devenue comme le souvenir de l'imbécile qui a gaspillé un billion de dollars américains en une nuit de folie, et le matin, il est sorti mendier un morceau de pain pour remplir son ventre.(un billion est un milliard de milliards)

    La fin de l'histoire des gangs de voleurs qui dirigeaient l'Algérie et le sont encore, en fait, ils ne sont pas à l'origine algériens, chaque fois que le tour d'un gang commence à essayer le gang précédent, il commence à mettre en œuvre les caractéristiques du narcissisme évoqués, et le début est avec des mensonges et la diffusion de mythes et s'installe pour une période à piller le pays avec des mensonges et c'est ainsi que les narcissiques Algériens, avec un nez énorme et de longs bras paralysés, ont perdu la vie dans des illusions.                                                                                     

                                                       

     

    Au lectorat d'en juger..Je voulais continuer dans ce sens, mais j'étais surpris par une autre alerte. ««Le Sahara n'était jamais une terre Marocaine»». Sic, c'est la revue mensuelle de l'armée Algérienne qui nous le rappelait encore. La 'Revue EL Djech' dans son  dernier numéro 686 du mois de septembre 2020 vient de consacrer tout un dossier à ce sujet.

    Dans ces pages à partir de la 55ème, le rédacteur du thème raconte des conneries que nous avons consommé nous Marocains, comme d'autres d'ailleurs à travers le monde, depuis plus d'un demi siècle. Et nous voilà aujourd'hui encore en divergence sur le sujet avec le nouveau venu à la tete de l'état major de la racaille Algérienne le général Said Chengriha, qui parait-il limait ses lames, pas pour nous faire réagir, mais pour poser son empreinte dans une affaire perdue par l'Algérie et gagnée par la raison Marocaine.

    Une affaire là où ses maudits prédécesseurs ont pratiquement échoué.Avec inintelligence des soi-disant diplomates avérés de l'Algérie depuis Ramtane Lahmamra, Abdelkader Messahal et ce dernier Bougadoune la thèse Algérienne sur le Sahara Marocain n'a pu raisonnement dépasser les frontières Algériennes. Le Sahara Marocain constitue malgré le pétrodollar Algérien un fardeau pour le pouvoir Algérien et reste une affaire de surcharge pour le peuple Algérien au détriments de ses intérêts sociaux.

    Je vous rapporte quelques extraits et sans aucun commentaire, de ce dossier préparé par la nouvelle junte militaire d'Alger téléguidée par le général de la sodomie, intitulé  "Le Sahara "occidental" n'est pas une terre Marocaine" sauf que surement,ce général, Chengriha s'est endormi un jour sur le grand lit de son ex-parrain Gaid Salah, et s'est réveillé le lendemain pour se retrouver devant une affaire politiquement "artificielle" que même les politiciens de l'Algérie, les gouvernants je veux dire, n'ont pas su comment se libérer de son cauchemar.

    Ce général s'empressait de charger, pas ses subordonnés militaires, mais des plumes mercenaires pour essayer de recoller le disque creux de l'affaire du Sahara Marocain, essuyant ses rattures pour lui redonner de l'éclat perdu par l'inefficacité du pétrodinar Algérien, un nouveau  souffle cassé, en virtuele bien sur, pour donner, vainement, une impulsion nouvelle au mensonge Algérien ?

    Un certain Mustapha Saïd,  directeur de l'Ecole supérieure des sciences politiques d'Alger qui a eu le privilège de gagner le marché d'adjudication militaire pour en faire l'affaire dont voici quelques morceaux de ce grand dossier de valeur auquel les militaires Algériens s'attachent pour la consommation locale d'abord et pour calmer le jeu auprés de l'opinion publique locale mécontente aprés les «défaites successives» de la diplomatie Bougadoume du coté Algérien et les «réussites aussi successuves» emportées éfficasement par la diplomatie silencieuse de M.Nacer Bourita du coté Marocain.

    Et Bougadoum aussi..Et malgré toutes ses défaites diplomatiques devant Mr.Bourita et pour attacher le noyau qui en manque du cercle de monsenge autour du dossier du Sahara Marocain, le ministre de la propagande  étrangères de l'Algérie Sabri Bougadoume n'a pas manqué de marquer sa présence dans ce nouveau épisode de Chengriha cachant sa faiblesse avec le tamis devant le faucon Marocain qui lui marque des points etenregistre davantage de performance dans le jeu diplomatique.

    Bougadoum a pris son "gadoum" (le reste d'une pioche) et creuse tout prês des sillages de Mr Bourita, faisant de la poussière pour effreyer ceux qui les siens à l'intérieur de l'Algérie, tant qu'à l'exterieur tout est devoilé à un degré irrifutable. Et pourtant, il aurait donné des flashs là-dessus si on croit l'interwieu que lui attribue le metteur en scène et en pages de la revue militaire.

    Concernant le sujet du Sahara Marocain il déclare, je cite : "La position de l'Algérie sur la question du Sahara occidental est conforme aux principes de sa politique étrangère. Elle soutient fermement le droit du Peuple du Sahara occidental à l'autodétermination conformément à la légitimité internationale et aux résolutions pertinentes des Nations Unies et de l'Union africaine.

    Au vu de l'impasse actuelle dans le dossier du Sahara occidental, l'Algérie a appelé, à plusieurs reprises, à la nécessité de nommer un Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies, dans le but de relancer les négociations directes,de bonne foi et sans conditions préalables, entre les deux parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario,
    pour mettre fin à un conflit qui n’a que trop duré, et permettre au Peuple du Sahara occidental d’exprimer librement sa volonté.

    La position de l'Algérie à l'égard du Sahara occidental s'inscrit, bien évidemment, dans le cadre de son ferme engagement en faveur d'une politique de bon voisinage et de préservation de la sécurité et de la stabilité dans la région.fin de citation.

                                                         IMG_87461-1300x866

    Je vous laisse découvrir les autres conneries des agents engagés à cette fin,tant que l'espace en cette page d'accueil ne le permetrait pas. Télécharger la revue en question et vous verrez l'excellence de la mensongerie des plumes pirates du pouvoir Algérien qui vole, au vue de tous, les biens d'une Algérie abondonnée aux voles à l'arrchée d'une bande de bâtards qui changent, en toute sécurité, les flambeaux de pillage entre eux.

    Quoi qu'il en soit, les exrtaits promus par la rédaction sont consignés vaguement en pages jointes. Le lecteur peut y jeter un coup d'oeil pour les voir avant le téléchargement de la revue "bijoux" qui renferme un dossier "bijoux" pour Chengriha, ce nouveau connard qui surgisse à l'improviste pour ennuyer son monde dingue.

    Pour suivre la même longueur d'ondes, la rédaction vous invite à visiter le site d'un Marocain {Aljarida Almaghribia} qui a consacré, entre autre, sa derniere sortie au même sujet de la revue de Chengriha.

    Mais avant cela sachez que ce général pédophile n'a pas pu cacher sa colère quand il apprenait la tenue récente d'une rencontre productive a Rabat entre les chefs des armees Marocaine et Francaise pour discuter le renforcement des relations  bilaterales militaires entre Rabat et Paris. et de traiter la crise Libyenne à Skhirat aprés avoir été perdue entre les boites à chiquer de tabac de Tebboune et les crachoirs de sa présidence.

    C'est aprés quoi, Chengriha n'a rien pu faire sauf que pleurer sur les futilités et l'enfantillage de la diplomatie honteuse de Bougadoum doublant, voir triplant en un seul coup ses doses de chemma et cracher dans ses mains.Bonne lecture

                                                            Cordialement,Chihab25