Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autres articles - Page 5

  • Maroc-Algérie : Arrêtons-nous, pas seulement devant la clef de Bouteflika et le bol Marocain de soupe, mais aussi devant les brigands de l'Algérie...!

     

                                                                                   

                                        IMG_87461-1300x866          

                                                        La nouvelle Algérie

    Arrêt incliné..Permettez-moi de revenir pour la dernière fois à Boutefrika qui sur les comptes de sorciers, il est fini en physique et en politique. Il n'est plus. Mais son mal est toujours à l'esprit.  L'un de ses mauvais gestes qu'il avait faite dans son vivant envers le Maroc tient au cœur de tout Marocain. Il me revient à la tète quelques fois au mois de jeûne .

    Regardons d'abord sa photo qui parle sans voix et en dit plus qu'un long discours sur l'état de santé d'un nain ingrat. On le voit yeux égarés et bouche baie. Ce n'est pas au hasard qu'il soit fini au fond de la citation populaire assurant que : "Le chasseur d'autruches trouvera sûrement son sort". Si on l'applique à son encontre «Sayyad N'aâm yal Qaha..yal Qaha!»

    Tant mieux, il est à bout de son dernier souffle. Il ne parle plus. Il n'est pas réceptif à ce qu’on lui dit, mais les valets de chambre et les bonnes comprennent à peine ce qu'il veut. Ils lisent pratiquement sur ses lèvres s'il souhaite boire ou changer les couches »,                                    

                                                                                -:-

    Introduction circonstielle.En ce mois de Ramadan,  sûrement le confinement alterne les repères et mobilise l'angoisse de la mort, la suspension de prières dans les mosquées et  les cacophonies des menus-tv, tout ce cumule offre beaucoup de temps aux  confinés.

    En tant que concerné, voire qu'un des obligés à se conformer aux mesures de sécurité sanitaires, je trouve l'occasion adéquate pour chercher davantage des anecdotes anti-dz et continuer d'écrire. Ecrire n'importe quoi pour combler la vacance crée par cette conjoncture si exceptionnelle.

    Je sais bien que je mélange syllabes et voyelles en m'introduisant dans un domaine linguistique qui n'est pas le mien, un domaine attribué à Molière que maîtrisent bien les experts de langage, auxquels je souhaite demander excuses pour le faible français que j'utilise pour m'exprimer.

    Je me trouve bien dans ma peau pour bafouer et entacher toute chose Algérienne avec un esprit dont l'espoir est de rendre la monnaie, d'une manière ou d'une autre,  à une catégorie d'ingrats, pour ne pas dire d'un groupement de bâtards, qu'enfantait à notre voisinage une maîtresse de maisons closes qui souffre de la décadence de règles périodiques, n'arrivant pas à  se débarrasser des douleurs de sa ménopause qui lui provoquent l'hystérie  contre le Maroc.

    La crise que vit actuellement l'Algérie est 10 fois plus profonde que la crise d’adolescence présidentielle que vit le président Abdelmajid Tabboune. Covid-19, chute de prix du pétrole, pénurie de s'mide….on dirait un bain de merde où la bouse d'Alger arrive jusqu’au cou.

    Archives-fr..Les archives secrètes françaises dévoilent, entre autres, les crimes de Bouteflika. Le magazine français «Le Nouvel Observateur» a révélé le contenu de certains rapports secrets préparés par les services secrets de renseignement français sur Bouteflika lorsqu'il était ministre de Boukharouba, par son charlatanisme et d’adolescence diplomatique il fut le plus exposé à l'espionnage, notamment par les diplomates français. Je ne vais pas s'immiscer dans ce volet plus que ma tendance de dénicher le coté mauvais de cet ingrat d'Oujda.

    Selon ces documents obtenus par Le Nobs : Bouteflika était une personne sans scrupule, sans intelligence, trompé jusqu'au dents avec son montor Boukharouba,  surtout à Nador au Maroc dans la mauvaise vie et mœurs  qui se résumait à la consommation d'alcool, cigares, chauves-souris d’Espagne (!), ivresse et tapage nocturne!.

    La soif au velours excite chez le gamin de bain maure de Sidi Zyane, une ambition excessive de déconner sans rendre compte à personne. Par peur du tyran d'Alger qui brillait aux liquidations physiques, personne en Algérie ne pouvait alors lever la tête, contester ou crier  secours pour sauver l'Algérie.

    Dans la foulée d'orgueil il était capable de risquer mille et une vie de ce qu'ils appelaient aux moments de rigolades arrosées avec son parrain "L'ghachi" (les oligarchies) marchand sur le tapis rouge que lui déroulait gratuitement,  la fluidité de Sonatrach dans une Algérie devenue veuve dès ses premiers jours de noces.

    Bien que les services secrets français connaissaient tous les détails de la vie des dirigeants de la guerre d’Algérie, elles ignoraient presque tout de Bouteflika, ils n'avaient même pas de lui une photo en blanc et noir. Cela dit qu'il n'était rien et ne pesait plus rien encore sur la scène politique.

    Mais par coups de grâce de son patron il arrivait à occuper accidentellement le champ politique en Algérie et ailleurs. Au cours de ses années de cauchemar diplomatique et de ses vingt années de sécheresse et d'interstice algéroises qu'il emportait du Maroc des cercles de conte d'Oujda, il ne perdait pas de temps pour se venger de ses amis de classe d'autrefois qui l'auraient humilié, en quelque sorte (!) aux alentours du temple Yahya Ben Younes d'Oujda.

    Humilié, c'est pas moi qui le dit, si on croit Mr.Allal Si Naceur, l'homme honnête de sa génération depuis les années de collège Sidi Zyane.  Il parlait de Bouteflika à l'occasion de la présidentielle Algérienne de 1999. L'observateur  pourrait constater du conte de Si Nacer que Bouteflika était l'enfant mal élevé portant des signes préjudiciables à la pudeur. Un exilé Algérien en Suisse n'osait décrire ses autres qualités..

    Vous n'embêtez personne si vous en dites pourquoi revenir au passé d'un ingrat qui ne manquait de rien pour mordre les mains généreuses des Marocains, surtout de ceux d'Oujda qui l'ont appris à jouer aux "billes" avant de devenir mûr et couper l'herbe sous les pieds de l'amitié Z'nasnie et d'avaler la couleuvre de mal et d'hypocrisie.

                                                Le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon

                                                                   Jean-Luc Mélenchon

    Le Maroc au débat.fr..Il y a quelques jours Mr.Jean-Luc Mélenchon, le député franco-Marocain (Marocain par sa naissance à Tanger) m'a interpellé en l'écoutant à l'assemblée Nationale Française. Le 28 avril dernier, dans le cadre du débat parlementaire sur le déconfinement en France, Mr Mélenchon, président du groupe parlementaire de son parti -La France Insoumise-, a délivré un discours où il n’a pas manqué de souligner la bonne gestion de la pandémie au Maroc, son pays natal.

    Dans un bref passage de l'allocution il évoquait le Maroc comme exemple à suivre. S'adressant à ses pairs députés il disait : " Pourquoi pas imiter le Maroc qui a fait de bonnes performances à ce sujet. Allusion aux masques de My Hafid Alamy et le Covid-19.

    Quelqu'un lui hurlait des loges d'opposition.. Il répondait de bonne fois  : « Oui le Maroc est mon pays natal et il mérite votre admiration ».Écoulez-le dans cette vidéo...

     

     

    Pourquoi évoquer Mélenchon avec la saleté-dz? c'est seulement pour m’arrêter devant la devise Française "Liberté,égalité,fraternité" pour créer l'équivalence et voir si je peux renforcer en "virtuel" bien sûr la devise Nationale «Dieu, Patrie, Roi» par un trio dont la combinaison signifie bienfaisance : «Générosité-Solidarité-Fraternité», pour prouver la noblesse de l'esprit de solidarité qu'affichaient toujours les Marocains au moment de crises.

    Je fais cette préambule de circonstance pour rappeler aux acolytes du pouvoir d'Alger que le grand élan de solidarité au Maroc est en train de se mettre en place et se creuser à jamais dans les traditions et les coutumes des Marocains par la distribution chaque année des Couffins de soulagement au profit des familles qui l'ont besoin à travers le Royaume.

    Évoquant ce noble sujet de générosité Marocaine, il me revient à la mémoire ce que disait ce maudit soit-il dénommé Bouteflika.  En 2015 et par mauvaise fois, il se moquait ouvertement de la Fondation Med V de solidarité.

    En affichant gratuitement de la publicité de haine envers le Marocain, il cherchait d'attirer l'attention des Algériens qui l'accueillaient avec vivaces et applaudissements de dingues et plus particulièrement plaire à ses commanditaires militaires qui l'ont ramené de son parcours de désert, faisant par ingratitude, un geste à lui, purement haineux.

    S'adressant à une vieille femme au cours d'un mois de Ramadan en 2015. L'occasion c'était ce qu'on appelait à Alger "opération logements" lui disait : "Je te donne une clef dorée d'appartement et pas un pot de h'rira! comme là-bas à coté!" (sic).Se moquant indirectement de la générosité Royale et de la solidarité des Marocains en ce mois sacré.

    Parmi les gestes les plus haineux qu'a fait Bouteflika envers le Maroc, on peut compter avec amertume ce fâcheux don d'ingratitude et de malhonnêteté, se croyant se faire plaisir rendant à l’Algérie sa coupe. Marchant sur les pas d'hostilité le président Algérien "Ba Maâffoune" ne cesse de se monter fidèle sur la même longueur d'ondes de la rhétorique habituelle de ses prédécesseurs, marquant sur sa ligne de départ toutes les futilités du monde. Le plus lucratif d’entre ses bêtises est celui de son jeune ministre délégué chargé des start-up qui vient d’offrir à l’Algérie sa cravate. Une cravate dit-on de notoriété et d'honneur.

                                                                                                                                                                          IMG_87461-1300x866

                                                                         Bou'Sbaâ  Zraq est celui qui a voté Tebboune                     

     

    Discussion à part.. Au quartier Kasba d'Alger, des algériens confinés s'échangeaient d'humour et se jetaient des paroles à partir des balcons. Un Algérien ne participant pas au dialogue concluait de cette discussion confinée en plein air  : "Selon des légendes attribuées à la Kabylie et aux M'Zab...avoir une cravate en Algérie, c'était du miracle, un don privilégié du ciel. Avoir ce prestigieux cordon au cou, c'est posséder une empreinte de la «route de la soie» d'autrefois qui menait à l'empire Chinoise" fin de citation.

    Dans son agenda d'imiter le Maroc, le président Ammi Maâfoune a décidé de son coté de rejoindre le mouvement solidaire Ramadanesque afin d’aider virtuellement les familles algériennes confinées face à l’épidémie du covid-19.

    Pour se procurer de l'argent nécessaire, il met en vente ce qu’il a de plus cher au monde. Non ce n’est pas sa dignité ni sa fièreté  qu'offrait Bouteflika aux Algériens dans son vivant. C’est sa cravate courte qui affole encore tant de gens dépourvus de goût .

    "La vie c’est comme sa cravate, elle est courte". Les caisses de la trésorerie Algérienne sont vidées par ses acolytes de casernes et par les brosseurs. Alors que faire pour imiter, accompagner, gagner le pari ou du moins concurrencer  la cadence d’entraide Marocaine.

    Rien de prêt à l'horizon!  La laiterie Sonatrach ne donne pas assez. Sa production de miettes est faible, surtout avec la chute des prix de pétrole ne donne pas l'espoir de refaire une nouvelle peau pour y remplacer la torpillée de Chakib Khalil. Ce dernier, faut-il souligner, était l'argentier de la famille Bouteflika et de la bande d'Alger (junte militaire et autres)

    Il s'est enfuit pour l'Amérique pour s'échapper et placer son argent au coffre-fort de son épouse Américaine après plusieurs scandales de corruption avec des firmes pétrolières  d'Italie.

    Il revient sur les lieux de crime après avoir était gracié par Said Bouteflika au nom de son frère, le président hors connexion,  pour y pleurer son sort d'avoir perdu l'appui de la famille de nains Bouteflika pour y compléter la donne, ont lui déroulé le tapis rouge à son retour d'Amérique en plein campagne électorale pour le 5ème mandat de Bouteflika.

    C'est normal, les trois nains payent actuellement les frais de location inappropriée du palais d'Al Moradia et de la résidence de Zeralda qu'ils ont occupé par force de sorcière Mansouria, leur mère ex-gérante de hammam Oujda. Ils payent cash, Abdelaziz immobilisé sur chaise roulante - Said à la prison d'Alharrache - Nacer errant dans les ruelles de l'inconnu, lâché par ses opportunistes d'hier.

    Dans ce monde où que la mort qui rend visite à l’improviste, le président Algérien, je préfère l'appeler de nom Ba Maâfoune, pas de l'autre terme, qui se sent trahi par la perte de son bras d'appui.

    Le maudit général Gaid Ahmed Salah mort 10 jours de l'élection du poulain de l'armée, suite dit-on, à une crise cardiaque (!) modelait à sa mesure dans son vivant pour déconner à sa guise à chaque "méchoui-gazelle" et dénoter ses détracteurs et concurrents.

    Dès lors, Bâ Maafoune cherchait seul sa légitimité de 12 décembre 2019, il en trouvait que le mot entraide est essentielle pour sensibiliser la rue confinée qui, apparemment n'attend que le déconfinement pour reprendre ses hurlements vendredistes.

    Il préférait de ce fait ne pas faire appel à la planche à billets qui a jeté Ahmed Ouyahia en prison. Il a décidé de mettre aux enchères publique sa cravate, tant convoitée, et verser l’ensemble des grains au trésor public déclarait en larmes, le conseiller à la présidence en matière de "chemma".

    Citant ces conneries, la rédaction du blog ne fait que reproduire ce qui pourrait être essentiel au langage quotidien des hitistes et convoyeurs de vent Algériens, la génération stérile produise des ères de trois B qu'a connu l'Algérie post-1962,  Ben Bella, Boukharoub, Boutefrika.

    Une  Algérie là où un enfant de 5 ans arrêté après s’être posé la question « Pourquoi la mer est bleue » La justice algérienne n’en finit pas de surprendre. Même notre rédaction a trouvé cette info invraisemblable. Un enfant de 5 ans vient d’être arrêté par la brigade anti-doute, il comparaîtra demain devant le procureur d'Alger pour outrage. Ses parents sont sous le choc.

                                                                                                                                                                                                   IMG_87461-1300x866                                                                                 La politique Algérienne                                                

    Pris de panique par ses bêtises présidentielles et par le Coronavirus, Ba Maâfoune joue au sauveur de l'Algérie. Pour s'épanouir et faire croire aux siens qu'il maîtrise bien toutes les urgences, il essaye en ce moment de jeûne et de confinement de couper la poire en deux ou en trois mensonges en se moquant des Algériens.

    Lorsque nous empruntons du Fond Monétaire International (FMI)..Nous perdrons la dignité, l'indépendance et la décision souveraine. A ce moment-là, nous ne pourrons plus défendre la Palestine et le "Sahara occidental"... par conséquent, nous décidons d'emprunter de nos concitoyens Algériens.

    -Ouvrira, ouvrira pas, une polémique qui divise actuellement les Algériens? Il autorise les petits commerces à ouvrir le rideau à moitié, soufflant en parallèle, aux grandes surfaces d'ouvrir toutes les issues.

    -Devant un sommet imaginaire des non-alignés tenu en virtuel,  Ba Maâfoune exhorte le Conseil de sécurité à se réunir et adopter une résolution appelant solennellement à l’arrêt immédiat de toutes les hostilités à travers le monde, sans omettre notamment ce qu'il considère ses "territoires occupés au Sahara occidental".

    -Par manque flagrant  d'aspirateurs médicaux dans les hôpitaux Algériens Ba Maâfoune aurait conseillé à ses compatriotes de la santé d'utiliser les masques de plongée pour sauver les malades atteints de coronavirus

    Sabri Bouchemma, le chef aux affaires étrangères Algériennes ne chôme pas, en parallèle de ses danses de coq diplomatique contre le Maroc, il couvre les méfaits de son patron via son fils. Après avoir été innocenté par la justice de téléphone et lâché à quatre pattes, le fils de président Algérien, se fait retrousser les manches pour s'activer dans des réseaux de contrebande humaine. Un réseau international de trafic d’êtres humains a bénéficié ainsi de l’appui de Khaled Tebboune, le fils de président et de responsables des services consulaires algériens en Asie et en Espagne pour introduire des Asiatiques en Europe à travers l’Algérie via le Maroc !    

    C’est une véritable bombe qui vient d'éclater à la figure de Ba Maâfoune. Il s’agit de 350 personnes d'Asie victimes d'escroquerie après avoir versé frauduleusement à des consulats Algériens dans divers pays d'Asie 20 milles euros par personne pour des visas pour l'Algérie.Un scandales des plus retentissants qui ne manquera pas d’ébranler le régime algérien.

    Faut-il rappeler Khaled Tebboune,le fils du président illégitime actuel était en détention depuis 2018 à décembre 2019 date de remise des clefs du palais d'AlMoradia à son père. Il était impliqué dans l'affaire de 701 kg de cocaïne qui avait fait scandale en Algérie. Le nouvel élu de l’armée algérienne a osé libéré, haut et fort, son fils Khaled dès ses premiers pas sur le tapis rouge présidentiel au détriment de toutes les règles et lois qui régissent l'Algérie?

    Lahdith ou L'moghzel..N'oublions pas la cause nationale et ses développements. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a reçu un aperçu de Mr.Antonio Guterres, Secrétariat général sur la question du Sahara marocain, conformément à la résolution 2494 adoptée le 30 octobre 2019. L’Afrique du Sud actuellement membre non permanent au Conseil de sécurité s’est placée contre le courant du vent et retrouvée en déphasage avec les 14 autres membres, ressassant une position idéologique sclérosée à ce sujet.

    Des journaux électroniques d'Europe ont apporté que la position de l’Afrique du Sud sur la question du Sahara marocain est “idéologique, obsolète et partiale”. Elle l'isole totalement au Conseil de sécurité, car elle reprend le même discours de l’Algérie sur le dossier, ce que les membres du Conseil de sécurité qualifient de “contrevérités basées sur la mauvaise foi et le dogmatisme idéologique d’un autre temps”

    Ainsi, la délégation sud-africaine, principal relais de l'Algérie au sein de cette instance Onusienne, la seule qui lui reste d'ailleurs en Afrique, a déploré une soi-disant impasse du processus politique, là où les autres membres du Conseil de Sécurité se sont félicités de l'élan apporté par le Maroc dans ce sens au moment où l'Algérie s'est montrée perdue dans ses rêves. Souhaitons bonne santé au leadership Marocain.

                                                            Cordialement, Chihab25

    -----------------------------------------------------------------------------------------

    Elyas Rahmani un opposant Algérien en suisse s'exprime en traitant des poussières. Si le Maroc a son savant-tout de Canada (Aâdraoui). l'Algérie a le sien.Ecoutez-le sur Sahara Marocain.(à/c 34 mnt).