Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maroc-Algérie : L'histoire vraie et complète qui a fait du Maroc et de l'Algérie les ennemis de toujours..(suite)

''

 

                         IMG_87461-1300x866    

                                                           Un acteur Algérien ..(Vous êtes arrivés au zéro)

Conclusion..Mais la volonté divine était venue soutenir le Maroc en capturant par coincidence dans un petit village Marocain reculé (Ain Chouater-Figuig) un avion Algérien avec à bord des officiers Egyptiens et Algériens pour que la magie tournait contre le magicien Algérien.

Et depuis le pouvoir Algérien en quête d'une légitimité ébranlée. Les rendez-vous diffamatoires contre le Maroc se suivent et se ressemblent avec un rejet explicite de la feuille de route Marocaine signée conjointement et héritée du GPRA, pour y installer à sa plce à Alger un régime autoritaire aux abois, en quête vainement d’une virginité perdue.

Très peu probable, selon les analystes, au regard du doute, des suspicions, des craintes aussi et surtout, de l’appel de la plupart des forces sincères Algériennes, appelant, même sous table, à changer cette attitude d'hostilité envers le Maroc. Une attitude nefaste ayant suscité peu d’intérêt chez les Algériens qui y sont gagnés par la désillusion et frustrés par un changement de pouvoir qui ne se profile pas encore dans les horizons.

Report d’un an à l'autre, puis désistement des deux pays, délocalisation controversée à l'égoisime Algérien, puis un processus irréalisable de vraie fraternité et enfin retrait de tous engagements signés avec le Maroc. Tout locataire du palais d'Al Mouradia d'Alger aura vécu tous les rebondissements possibles et imaginaires avec ce voisin imbatable de l'Ouest qu'est le Maroc avant de se trouver un refuge hors zone présidentielle au grand dam d’une partie de son opinion publique.

Des chuchotements parvenant de l'autre coté de la frontière Algéro-Marocaine laissent entendre que tous les ex-agents d'autorité, quelle soit provinciale ou locale en Algérie-(walis et chefs de dairas), l'équivalent chez nous au Maroc de (gouverneurs, chefs de cercle et caïds) et les hauts gradés ex-chefs de régions militaires qui se sont succédés aux postes de responsabilité, chargés de gérer de près les affaires ayant trait aux frontières et qui auraient malmené la mission, sont aujourd’hui sur la sellette de menace et de règlement de compte.

Ces voyous d'Etat craignaient la poursuite judiciaire et la prison, plaidoyant l’immunité faisant indirectement miroiter la carte de la rébellion contre les hautes instances, contre l'illégitimité surtout de Tebboune et de son parrain-pisseur, le général Chengriha qui, selon les raisolutions populaires locales, ils se dirigent vers l'incertain et continueront de patiner aveuglement en plein pervertition, deux ans aprés la chute de Bouteflika.

Ainsi l'Algérie passe au mille points au stade de retrait et de déclin en politique étrangère et à la misère interne, sans oublier que de jour à l'autre Tebboune s'enfonce, par ignorance diplomatique et de mauvaise gestion étatique sur uniquement le chemin des péchés politiques contre le Maroc pour se montrer fort et plaire à ses parrains militaires qui l'orientent.

Quand on parle de bouches à oreilles, on songe bien sûr au leadership diplomatique Royal, qui tranche en signe de révolte contre tout vent poussièreux provenant d'Alger et recemment de lEspagne. Rien ne nous aiguille a priori vers la défaite, qui en avait pourtant de fort bien proportionnées sur notre voisin imbécile, un pouvoir militaire Algérien comme en témoigne son autoportrait tardif actuel.

Mais voilà qu'en franchissant le portail de la raison, dévoilant un monde de pays corrompus, reconnaissant le mirage Algérien pour en profiter du pétrodollar Algérien. Devant ces pays d'opportunités pauvres, toujours ombragés par le bluff et la déformation, l'exclusivité diplomative Marocaine ne sera désormais remise en cause.

Engouffrons-nous sous le plus proche de sincérité, quelques pas davantage d'aujourd'huis avec une cour pavée de raisons et de réalités pour y aller plus loin contre la haine et l'hostilité Algériennes. C'est une affaire à ne pas classer, ou du moins à ne pas dépasser, elle peut sembler dure et tranchant. Mais peu importe, la volonté seraine du Maroc est une loi à prendre, pas par des pincettes, mais en compte par les ennemis du Maroc, qu'ils soient au Nord ou à l'est. En autre terme de clarté, la crédibilité Royale du Maroc l'emporterait certes sans gaz et sans pétrole. 

Pour atteindre cet objectif, les instructions Royales n'en manqueront pas. MM. Nacer Bourita et son pair Marocain aux Nations Unies Omar Hilal suiveront avec vigilennce particulière tous les cours de change diplomatif à travers le monde pour y rendre la monnaie aux conneries diplomatiques Algériens, cherchant à bafouer les intérêts chers Marocains, surtout concernant notre intégrité territoriales.

Ces deux faucons de la diplomatie Royale poursuivent avec objectivité la marche diplomatique silencieuse du Royaume, usant victorieusement, là où se trouverait l'Algérie, du savoire-faire Marocain pour effacer les mauvaises traces de la diplomatie étrangère Algérienne qui s'articule sur le mensonge et la diffamation, tout en préservant, en parallèle, la crédibilité nationale et la commodité que gagne chaque jour notre Royaume Chérifien du Maroc auprès des instances internationales.

Celui qui scrute attentivement les faits et les gestes de la diplomatie Marocaine  inspirée par Sa Majesté le Roi , depuis le début de la crise avec l’Espagne et les bla-bla de toujours de l'Algérie,  ne peut que constater des formes de fulgurances  originales qui apparaissent dans les choix du Maroc envers l'Espagne de Pedro Sanchez et l'Algérie de Tebboune.L'exclusion de l'Espagne de l'opréation militaire «Lion Africain2021», de l'opération "Marhaba2021"  et le coincage de l'Algérie en Libye et au Mali en témoignent. 

En négligeant de répondre aux allégations, qu'elles soient de Tebboune ou de son exécutif qui foncent au décrue politique, tant au niveau local qu'au niveau externe, le Maroc fait preuve de retenue de sage, Si non il y aurait déjà eu la guerre avec une voisine folle qui s'acharne davantage, de façon unilatérale, contre tout diable à odeur Marocaine, déchirant ainsi ses habits à cause du silence accru des officiels Marocains (gouvernement,partis politiques) lesquels respectant les fulgurances Royales s'abstiennent à donner suite à ses provocations et d'y croire ainsi à une fraterie d'hypocrites.

Le dernier jugement capté d'Alger nous provient d'un ancien ministre Algérien (Noueddine Boukrouh). Il juge que Tebboune est "fou" et représente un danger pour l'Algérie et pour ses voisins. Dans le meilleurs des cas ce jugement n'est pas un jugement inapproprié, non. Il aurait été bien remué, de bouche à bouche, avant qu'il soit pris de tenailles par cet opposant qui ossait s'exprimer ainsi.

Je le reprends tel quel est, pour prouver à mon lectorat que l'Algérie de ce qu'on appelle l'Algérie de mille ânes (martyrs), l'Algérie de "nnif", n'est pas arrivée seulement au pied du mur, mais elle est en train de se disloquer au petit feu, perdant sûrement l'espoir d'être aboudée devant à Maroc "faible". Elle paye ainsi le prix fort à l'atteinte au bon voisinage, à l'ingratitude au soutien que lui portaient les Marocains durant ses peines. Bonne lecture.

                                                                       Cordialement,Chihab25

----------------------------------------------------------------------------------------------- 

Écrire un commentaire

Optionnel