Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Algérie : L'armée Algérienne est une armée de pédés...

 

                                                                                       

                                                       Une armée de pédé

.                                   
                               
 

Un colonel Algérien à la retraite (M.N.), 84 ans vient de faire éclater une bombe à retardement touchant les moeurs, préjudiciable à la pudeur.

A l'indépendance de l'Algérie et le début de la formation de l'armée Algérienne, l'état major a imposé des sanctions aux soldats qui se sont repentis et rendus de l'armée Française aux  cas où ils seront arrêtés en flagrant délit pratiquants la sodomie ou de retour à l'obscène? La pratique scandaleuse qu'ils apportaient de l'armée Française.

La cause de la sodomie dans l'armée algérienne était due à la propagation du syphilis ayant atteint les dizaines de milliers de bordels issus de l'Algérie Française.

Cela étant, selon le colonel-source a conduit automatiquement les soldats Algériens à pratiquer la sodomie pour éviter cette maladie, une pratique de honte qui aurait affaibli sûrement la racaille dite armée Algérienne.

Mais le grand scandale le plus marquant de cette pratique a eu lieu dans la bataille d'Amgala au mois de février 1976 après que l'Algérie ait perdu tout un bataillon avec ses équipements spéciaux d'élite et d'hommes.

Un général qui s'appelle Boussif, alors commandant de la troisième région militaire de Colomb-Béchar,  envoyait un rapport détaillé dans ce sens mentionnant «que pendant que l'armée Marocaine se préparait à l'attaque, le chef du bataillon le colonel Gaid Saleh, avec lui son second le lieutenant colonel Said Shingriha, étaient en train de pratiquer l'homosexualité sur des soldats en état de fatigue et relaxation, de sorte que l'armée Marocaine les a surpris et encerclé de tous les côtés.

Cette grande perte aurait pu être évitée si le colonel Saleh avait ordonné aux soldats de s'affronter avec l'ennemi (!), mais au lieu de faire et les orienter  à se défendre il leur avait ordonné de couvrir sa fuite avec  son second Shengriha du champ de bataille, ce qui a provoqué un véritable massacre au sein de l'armée Algérienne.

A ce propos, le maudit Boumediane prononçait à son égard un discours humiliant : "Le problème de l'Algérie n'est pas financier ou économique, ni une crise d'austérité ou de logements, mais l'Algérie vit une crise d'hommes qu'elle  évitait d'en avoir depuis des siècles."

Après ce scandale, le colonel-source ajoutait que Gaid Saleh et Shangriqa ont été suspendus, voire expulsés de l'armée. A ce moment-là les généraux de France se sont intervenus et entrés en ligne suppliant Boumediane, alors président et ministre de la défense exigeant leur envoi en Russie afin de devenir des hommes, sachant que l'armée Russe réglait tous ses repères au sens de détester les homosexuels.

Mai après la mort de Boumediene, les choses ont bien changé avec l'émergence de clans de lutte de pouvoir, le retour, sains et saufs des homosexuels de Russie ce qui permettait à Gaid Saleh et Shingrifa soutenus par la Russie, de graver les échelles atteignant le haut sommet de l'Etat. Pour remercier les Russes de leur appui, Gaid Saleh a signé à leur faveur un contrat d'armement de 230 milliards de dollars nets.

En tant que chef d'état-major et vic-ministre de la défense algérienne la plupart des contrats était dans des affaires noires et de corruption, en plus de la sodomie qui est devenue la pratique d'ordinaire dans les casernes. La sodomie est largement propagée dans la région militaire de Colomb-Béchar du général Shangriha.

les jeunes recrus et les soldats Algériens en général refusaient d'aller travailler dans cette région, tandis que le général Shenqriha refusait à maintes reprises de quitter la région dont dépend Tindouf ou il était installé. L’insistance  de Shangriha d'y rester dans une zone aussi aride que les Algériens détestent de s'y rendre généralement suscitait trop d'interrogations à l'opinion publique locale.

La réponse selon le colonel-source est connue par les proches des faits confirmant que Shengriha était en plus en liaisons d'homosexualité avec l'un des dirigeants du Polisario, Mohamed lamine Ould Albouhali, et que les deux se rencontrent à chaque fois qu'ils voulaient pratiquer la sodomie dans un appartement au quartier de "Si Koueider" à Colomb-Bachar.

Craignant la chute de son mari, l'épouse de Shenqriha, a du intervenir pour éviter la chute de ses projets de busines, elle a demandé médiation à ses amants pour mettre à niveau son  Shenqriha car, selon elle, ""il souffrait d'une période d'inertie causée de ses 15 ans s'exile à la troisième région militaire, pour que la mise à niveau vienne de la chambre à coucher du général Gaid Saleh.

On constate de ce qui précède que vraiment l'Algérie est une veuve venue au monde que pour avoir des crises en particulier la crise d'hommes, comme le confirmait à maintes reprises le maudit Boumediene. Bonne lecture. Chihab25

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel