Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Maroc-Algérie : des propos et des contes à retenir sur l'Algérie.. !

                                                                      

                           IMG_87461-1300x866

    A retenir..-Hier c'était Abdelmajid Hachakom**, le soi-disant président Algérien qui disait à ses interlocuteurs journalistes après qu'un d'eux aurait lui posé une question sur la crise Libyenne et la rencontre de ses acteurs belligérants à Skhirat au Maroc. Il leur jetait une réponse polichinelle,comme s'il ne voulait donner d'importance à ce genre de questions, surtout là où la politique mensongère de l'Algérie ait anéantie.

    Sa réponse était floue, non convaincante à l'assistance et ne correspondait nul pas aux paroles d'un président bien avéré qui ose dire en live.."Il se passe rien de concret là bas au coucher de soleil, c'est que des séquences de dessins animés (sic)" et pourtant la réalité de Skhirat s'est répandue partout et accueillie favorablement par tout le monde.

    Cette réponse à déçu les Algériens présents qui n'ont pas pu digérer l'échec de l'Algérie en Libye et qui s'attendaient à un soulagement, à une percée quelconque de la diplomatie d'autruche de Bougadoum au dossier Libyen qui apaiserait éventuellement leur amertume, eux qui se croient unilatéralement, les meilleurs et les plus intelligents du monde.

    -Aujourd'hui encore, un autre Algérien m'écrivait pour m'accuser d’agent secret aux services de renseignement Marocains et que toutes mes notes d'harcèlement ou de diffamation contre , je reprends ses termes son «Algérie de martyrs!..de fièreté et de dignité!» sont que du bruit, du bluff et de "fitna" entre frères? dictées par les "bonnes et valets de chambre" des Bourita,a-t-il ajouté.

    De ce côte, je tiens à confirmer a lui et a ses sales gouvernants, que chaque Marocain est appelé,par obligation, à etre fier au service de son pays, et mois je le suis, que se soit du genre de ce qu'il avançait ce dingue, ou de n'importe quel autre qualificatif qui servirait l'intérêt de mon pays le Maroc, surtout s'il s'agirait d'attaquer les mauvais esprits haineux et la sauvagerie du pouvoir mafieux d'Alger qui fait inculquer aux siens l'hostilité contre tout ce qui est Marocain.

    Néanmoins, je me sens bien dans ma peau et dans bottes. Je m'exprime à ma guise, sans le consentement de personne, du moins en cet espace virtuel, moissonnant le vert et le sec, dans tous les champs de labours internaute. Sachant d'autre part que les dessins sur mon mur sont appréciés par les un, en majorité des patriotiques et rejetés par les autres, en majorité dégueulasse.

    Je m’arrête-là.. Pour me présenter d'abord à mon lectorat et puis aux "individus" du général De Gaulle, l'ex-président Français qui les considérait ainsi lors de la guerre d'Algérie.A ce moment-là j'étais encore un petit adolescent qui ne comprenait pas mieux le sens juste de ces mots Gaullistes.

    D'autant plus, aujourd'hui je ne fais pas partie des fonctionnaires de l'Etat ou de ses vaguemestres publics. Je suis un homme libre dans mes  mouvements, mes pensées, mes réflexions, jouissant entièrement de mes droits et l'important de tout cela est..de mon appartenance à l'ensemble des sujets de Sa Majesté le Roi.

    Cependant, j'étais à un moment donné, en vertu d'une Empreinte de sceau  Chérifien, j'étais en quelque sorte, un serviteur et homme d'Etat, celui à qui on donnait l'honneur de faire fonction de -«garde de troupeaux,par excellence au sens figuré»- au services d'une grande et large administration, qui fut le bras fort de l'Etat, là où il n'y avait pas de femme en uniformes.. elle couvrait les airs et les espaces, coudant toute la toile Marocaine aux quatre coins du Maroc, jusqu'au petit douar. 

    Ce support fort de la Monarchie nationale avait, de sa nature d'existence, la faculté et le poids de couper le souffle aux délinquants politiques, voire aux insurgés subversifs de la gauche Marocaine qui servaient les intérêts de l'Egypte-Nacerite et de l'Algérie-Kharoubiste avec la complicité de Kaddafi.

    Aujourd'hui malheureusement, par pression parait-il, de ce que j’appellerais désormais le "droit-hommiste à l'excellence" ce département a perdu quelques trous de sa ceinture noire pour devenir l'appât et champ de dégoût envahi par des fennecs venus de tout bord. قيل متى قيام الساعة يارسول الله..قال (ص) عندما تسند الامور لغير اهلها. Arrivée à ce stade on a lui interdit de ne faire plus peur désormais aux grimaciers, et de ne veiller qu'au grenier et paître les troupeaux du maître dans la plus calme prairie du monde. 

     

                                                                                           

                                           IMG_87461-1300x866

                                                                        Lieu de pèlerinage  de 'doigts bleus d'où sortait Naima Salhi*

    L'ex-traîtrise-ma.. La renommée de cette administration dont je dépendais était, selon certains dissidents Marocains, des traîtres en majorité, était très fumée de dissuasion non justifiée, faisant peur à l'époque, aux voleurs de bétails qui s'activaient, aussi bien à l'intérieur que hors frontières nationales au service des trois pouvoirs précités dans un cadre d'une subversion bien arrosée de pétrodollars Algéro-Libyen..

    Certains sont morts, d'autres attendent, assis confortablement sur les velours de l'IER (instance d’équité et de réconciliation) qui les a mouillé de millions de dirhams pour leur traîtrise, de la patrie et de son trône.C'est eux qui baptisaient l'ère de règne de Sa Majesté le Roi feu Hassan II "d'années de plomb". 

    Une période mouvementée pour les insurgés de l'opposition Marocaine qui n'a enfanté que des fugitifs, qui tentaient vainement de semer la terreur par injection de poudre aux alentours du palais sur incitation d'ennemis du Maroc.

    Après avoir mordu le doigt durant cette période, subissant des défaites, ils se sont rendu compte qu'ils avaient tort et que l'errance chez l'ennemi n'en aboutira en rien. Ils ont finalement baissé les têtes, revenant bredouilles au pays, profitant du pardon royal offert a tout égaré sous le thème après  "ان الوطن غفور رحيم" . Je ne citerais pas les noms tant qu'ils sont connus par le grand public Marocain qui sait qu'ils n'ont pas juré "Qassam El Massira".

    Les ingrats de l'est, (les pouvoir Kharoubo-Taflikiien et Kaddafi) qui les encourageaient, en finance et en logistique, pour frapper leurs propres portes, par parfois de pierres et parfois de balles réelles on finalement rendu les armes devant la stabilité d'un Maroc jouissant pleinement de la grandeur de sa Monarchie.

    L'écriture qui dérange..L'écriture dans le sens qui dévoile l'orgueil et l'ingratitude des Algériens, régime et peuple confondu, ne me fait que détendre et guérir mon furoncle. D'autant plus que je ne collecte pas les "j'aime" pour la survie de mon modeste blog et je n'incite personne à se souscrire ni actionner la petite cloche pour augmenter la chance de revenus, une manière qui attire trop de mouches pour plusieurs arrivistes à ce stade d’araignée.

    Et pourtant je plaide mon innocence même si aucun soupçon me désignait du doigt en terme juridique. Je ne suis ni de l'un ni de l'autre.La preuve est que, je connais aucune des 'bonnes' des collaborateurs Bourita  pour la harceler, pas pour recevoir, en clin d’œil, un diktat de quelle nature que se soit.

    Si mes notes dérangent davantage nos voisins de l'est et leurs acolytes, qu'ils soient au Maroc ou ailleurs... c'est parce que je les écrits par plaisir, pas par incitation de quiconque, ni pour plaire à personne tant que cette espace bleu est ouvert à tout le monde avec la gratuité proposée par certains sponsors qui, pour animer leurs activités ils invitent les internautes à se joindre au maximum à leur monde virtuel..

    Une fièreté-ma..La route de la soie vers la ferme aux aigles et faucons' de trik Zaeir, n'était jamais ma meilleure destination pour y imposer une quelconque obstination malgré une forte proposition du cantonnier à passe-marron.Une destination privilégiée pour les uns que les poules les et hiboux de la diplomatique-dz à Rabat ne pourront connaitre comment survoler au dessus, ou du moins s'approcher de son espace soigneusement barbelé. 

    Je souhaiterais rester ainsi fortifié par mes propres capacités, morales et matérielles, et ne jamais me tremper, engrangeant ma quiétude en mode virtuellement privé. D'autant plus qu'antérieurement, j'ai vécu à un certain niveau de respect, souvent salué de bon gré, par les gens qui s'y trouvaient tout autour lors de mon passage ici et là durant tout mon parcours professionnel. J'étais pas roi, mais un simple serviteur de l'Etat. J'en étais fier de moi, très fier même de mes uniformes et de mes broderies.

                IMG_87461-1300x866    IMG_87461-1300x866

                               ( للي جاي ..الثور يركض من ورائه )                                 Le cas de l'Algérien

    Les nouveaux aumôniers..On constante en cette année 2020 l'émergence d'une vague d'arrivistes qui se portaient en traiteurs de conseils, s'adressant, chacun à sa manière au monde internaute, moyennant des sites-web qu'ils appelaient vaguement (chaîne d'information) chacune porte un surnom de trottoir.

    A travers ces boites ennuyeuses, ils émettent des appels insistants à des fans pour meubler leurs espaces, toute en leur demandant le soutien pour qu'ils puisse leur donner d'amples informations sur un tel ou tel sujet et corriger éventuellement les  failles qui peuvent s'infiltrer au consommateur avec les moindres détailles..  C'est vraiment de la merde qui se propage de façon effrayante dans les réseaux sociaux, surtout que tout opportuniste s'en vante être le plus crédible qui dit mieux sur la base de ses sources qui se dit fiables.

    Peu importe, ce sont les propos à retenir dans cette note. Mais n'oublions pas de rester en ligne de rédaction consistant à corriger les inventions du pouvoir Algérien portant préjudice à notre pays.A cet effet, revenant au concret et poser la question suivante..

    "Est-ce le Maroc doit-il décliner l'invitation hypocrite du pouvoir Algérien demandant à voix cassée, de normaliser ses relations avec le Royaume?". Si on croit sa presse jaune en l'Algérie se disant favorable au dialogue et au rapprochement avec le Maroc afin de dissiper tous les nuages de divergence.  Mais du jour au lendemain, cette presse reprend ses aboies ne lâchant pas l'habitude de déformer le réel, chaque fois qu'elle se met en danse en de coq et parler du Maroc.

    Je m'explique davantage. L’une des figures mûres du Hirak en Algérie,un avocat et défenseur des droits de l’homme et de marcheurs de hirak en Algérie Mtr.Mustafa Bouchachi a réagi à l’invitation que lui a adressée Abdelmajid Hachakom pour débattre de la nouvelle constitution. Un chiffon de papier révisable à la mesure de chaque nouveau locataire du palais présidentiel d'AlMouradia étant que l'Algérie s’est habituée à ce genre de mise en scène pour faire briller la vitrine du système et assurer sa continuité.

    C'est un avocat et pas des moindres, pas un des doigts bleus. Lui qui connait mieux que d'autre ses gouvernants en place a décliné l'invitation et explique, dans une lettre ouverte, son refus de discuter sur une constitution taillée qui ne reflète pas la volonté du peuple en Algérie.

    On décline aussi..Comment voulez-vous qu'on fait confiance au terme "favorable" émis d'Alger au sujet d'une normalisation éventuellement risquée. L'affaire d'Asni Marrakech pour ne citer qu'elle, est toujours présente dans nos esprits. Je pense à mon sens que la conjoncture politique actuelle de l'Algérie n'est pas propice à un vrais rapprochement entre un régime Marocain enraciné dans les temps et un pouvoir de mafia qui se renouvelle à chaque instant.

    Sur un autre plan, on se rappelle que le président Algérien hachakom lors du jeu de son investiture le 19 décembre dernier il s'est arrêté sur cette même affaire terroriste d'Asni-Marrakech ,faisant clins d’œil à l'assistance, exigeant du Maroc des excuses pour avoir imposer aux Algériens des visas d'entrer au Maroc. Les terroristes étaient des Algériens, fils des harki de France engagés et programmés par la DRS de l'époque (Services Secrets  du général Toufik).

    Je me demande sur quelles excuses le président Hachakom tourne-t-il autour? Il arrive tard, parait-il au cercle de décisions de sa mafia qui lui proposait un os à craquer en ce début de son mandat, marqué par la crise sanitaire qui s'ajoute à ses problèmes créés par le mouvement populaire hirak qui s'est doldé, sans surprise, par la scandaleuse opération de chutes des grosses têtes de l'ère Taflikienne..C'est à l'Algérie de faire des excuses au Maroc pour les maux qu'elle lui orchestrait depuis qu'elle était une Algérie.

    La crise sanitaire contraignant tous les gouvernements au monde à combattre la pandémie Covid-19 et la situation prépondérante actuelle de l’Algérie ne permettent pas une véritable ouverture vers un ennemi potentiel de toujours le Maroc, sur un tas de divergences cumulées  par préméditation Algérienne à travers les temps, un demi siècle ou plus d'ailleurs,  et que ces dernières, selon ma propre conviction, n’ont pas une urgence, tant que le dossier du Sahara Marocain est clos et que toute ouverture sur une nouvelle Algérie embourbée dans les boues n'aurait rien de bénéfique pour le Maroc

    Je ne substitue pas nos officiels par répondre par oui ou non à cette nouvelle manœuvre d'hypocrisie Algérienne. Mais je crois que malgré ma simplicité, je suis en mesure d’être au même niveau, voire plus d'un président qui inaugure son trajet sur les ruines politiques de ses prédécesseurs, ruines que la raison Marocaine avait fait tomber depuis que l'Algérie est née à ses cotés.

    Sûrement le nouveau trio Algérien "Hachakom-Jrad-Bougadoum" n'y peut rien faire, elle ne réussira pas en ce qui concerne le Maroc là où les précédents acteurs de la mafia Française ont échoué. L'envie de souffler davantage aux feus existant entre Maroc et Algérie depuis l’antiquité haineuses de la junte militaire est très faible étant que l'apprenti Algérien qui prend toujours de l'hostilité comme programme pour venger ses défaites n'arrivera jamais au but face à un Maroc fort de nature. 

    Les experts de la chose Algérienne ont remarqué ces jours-ci l'équipe précité s'activait à redémarrer le train de pression arrêté subitement dans une gare nécessitant la refonte après la disparition du maudit Gaid Salah. Cela étant selon ces experts vise à choisir le maximum de doigts bleus pour instaurer une carte de route devant dominer l'ensemble de protagonistes locaux qui demandent le "changement radical du système".Une carte entièrement charcutée et perforée par le mensonge

    Des fromagistes en lice..Ainsi le pouvoir-dz a déjà installé un groupe de contrebandiers politiques qui pour la majorité sont des formagistes et des casheristes. Des épellations attribuées aux individus qui lors de l'acharnement du Hirak le général Gaid Salah alors l'homme fort de l'Algérie engageait des 'hitistes', ceux qui chômaient et prenaient les murs en support, découlant leur temps dans les ruelles, dont la plupart était des voyous, leur donnant des Sandwich de Casher et de fromage pour hurler contre les marcheurs du hirak.

    Le Chef du parti FFS du feu Hocine Ait Ahmed, est entré en ligne leur disant que le pays a besoin, pas de fromagistes mais de reconstructeurs de consensus qui emmènerait à des véritables institutions politiques obligeant les militaires à entrer aux casernes et de se distancier de la politique qui n'a jamais été à l'ordre du jour des armées au monde.

    L'Algérie qu'elle soit de ce Hachakom, des généraux de la sodomie, ou du diable rouge même, doit s'engager avec sincérité, sans suspicion et sous la supervision de témoins de taille à faire des efforts pour parvenir à un dialogue global avec le Maroc loin de ce qu'Ait Ahmed avait dit un jour à son entourage privé quelque part au Maroc que l'Algérie souffre en son corps  de «blocs de corps inconnus».Faut-il noter que feu Ai Ahmed était gendre du Maroc.

    Je me permets d'ajouter à cela..«elle ne connaîtrait jamais de solution politique et démocratique à sa crise multidimensionnelle dans laquelle elle se trouve avec les militaires, à part si elle condamnerait ouvertement ses transgressions enregistrées contre les intérêts du Maroc et cesserait toutes ingérence dans ses affaires avec une repentance déclarée au grand public.Une chose qu'elle ne peut faire certes par orgueil et entêtement.

    A part ça, pas d'ouverture de frontières.Nous nous sommes bien comme ça..On a pas besoins de votre Chemma..Restez où vous êtes, dans vos crises et dans vos rêves.. Gardez-vous bien et répétez le disque imaginaire de l'ingérence d'une main étrangère, le slogan bien consommé par vos dingues.Vos gouvernants vous conduiront à un temps ou l'Algérie ne trouvera pas de médecin légiste et politique pour en faire de dissection sur son cadavre.

    Si on s'adresse ouvertement à eux comme décideurs.. «Les conflits qui vous entourent et qui ont affecté certains pays de votre voisinage dont la Libye sont alimentés par l'ingérence étrangère de diverses manières et excluent la possibilité de trouver des solutions politiques que votre Algérie voulait imposer vainement aux Libyens. Mais les Libyens ont changé de tangente pour trouver remède au Maroc ce qui vous mettra sous le fardeau de pression et des menaces internes.

    Vos parias politiques, après les danses macabres infructueuses, changent de methodes soufflant sous table leur amertume accusant votre manière malveillante et organisée avec l'intention de prolonger la durée du blocage avec le Maroc et d'aggraver la situation précaire interne qui plongera l'Algérie dans le piège du glissement, du chaos et de la violence.. Personne en Algérie ne croit aux médias qui sont du matin au soir loués par les généraux culpabilisant le Maroc, reprenant les mêmes termes d'excuse que leur présidents? On s'interroge-là, comme dit le dicton arabe : «Comment veux-tu qu'on t'indemniserait et que voilà les traces de ta pioche? »

    Enfin je me pose encore une petite interrogation..Qu'est-ce-que vous en dites d'un président comme ce "hachakoum" qui insultait une journaliste Algérienne à la chaîne Qatarie El Jazeera (Khadija Benguenna) quand elle disait  "Ça y est, le prix du pétrole a baissé..Adieu la paix sociale en Algérie.!" َAprès avoir perdu  son sang froid,il n'a pas tenu bon, il lui jetait en plein figure "(سيري الله لا يزيدك..الجزائر خير من فميلت اممك")

    Pire encore, dans le domaine des connaissances, pratiques et gestion il s'en vantait devant les journalistes disant que..je cite : 'Seul l'Algérie au monde qui fait des tests Coronavirus sur ses morts.. allah yarhamhom(Tizi news) C'est une gaffe très grave en domaine scientifique, si vraiment était enregistrée en Algérie sous sa présidence au moment où les recherches y afférents avançaient autrement ailleurs pour évaluer la pandémie et trouver remèdes.

    Est-ce comme ça doit-il comporter un président devant un parterre de journalistes de tout bord? Certes vous en direz "non". Mais moi je dirais "oui" tant qu'il est emporté au pouvoir par ses dingues, par des doigts bleus qui votent que pour voter avec lesquels l'Algérie retournerait certes au temps de la lampe à huile.

    Témoignage-fr..En contre partie, nous au Maroc nous vivons le contraire de ce que vivent les Algériens Nous sommes rassurés par la clairvoyance Royale, fiers sous l'égide d'un Souverain à qui nous lui baisons la main avec grand respect. «C'est un homme d'une grande intelligences et d'une gentillesse qui ne se dément jamais».Ce n'est pas moi qui le dit pour arroser la circonstance.

    C'est ce qu'en témoignait un homme politique de taille.M.Nicolas Sarkozy,l'ex-président Français dans un petit passage remarquablement signifiant dans son dernier livre.."le temps des tempêtes". Dont voici l'extrait qui a attiré le plus mon attention sur le Maroc et l'Algérie je cite :

    «Je dus également me justifier de ce qu'il appelait mon tropisme Marocain. Pour lui c'était limpide, j'aimais davantage le Maroc que l'Algérie. Je m'en défends avec rigueur même si, intérieurement, je me disais :«au moins, quand je suis à Rabat, le roi ne me reproche pas le protectorat!» Quant on sait que les frontières entre le Maroc et l'Algérie sont fermées depuis bientôt vingt six années, il est aisé de comprendre la complexité des relations intramaghrébines».

    Je voulais qu'il disait (complexité de relations Algéro-Marocaines). Quoi qu'il en soit, laissant en fait cette voisine de mal l’Algérie engloutie dans sa malveillance, à faire face surtout à son complexe Marocain.  Par son orgueil, l'Algérie restera veuve toute sa vie, plongée dans ses propres problèmes, perdant le peu de crédibilité qu'elle en avait en tant qu'Etat, et se plongeant davantage, par contrainte méritée, dans l'isolement perdant paroles et sincérité comme une folle aux cheveux crispés, errant dans les rues...après quoi tout le monde honnête éconduit sèchement le jeux de son "Polisario".

    Je ne dirais pas la seule créature qui est à l'origine de toutes ses rages contre le Marocain.Il y a les gifles de la guerre des sables et d'Amgala et l'Ouarqziz au Sahara Marocain Il me parait enfin que le président Algérien ne rigole pas même avec les vaches ! «Pourquoi la vache qui rit, rit ? Il ordonne l’ouverture d’une enquête» c'est ce qui rapporte un journal local.

    Depuis son arrivée au pouvoir et sa succession du fauteuil d'hypocrisie présidentielle, son excellence sérénissime!, enchaîne les enquêtes pour montrer sa fermeté envers les fauteurs de troubles, vrais ou imaginaires. Chaque jour une enquête, ce n’est plus un président c’est le détective Conan.

    « C’est normal, Conan est mon mentor » a-t-il déclaré un jour, après l’ouverture d’une enquête contre la météo et ses inondations. L’épisode aujourd’hui est encore plus palpitant comme son désir de se rapprocher au feu Marocain et éclipser les nuages sombres qu'il a hérité d'un demi siècle de haine et d'hostilité.

    C'est que de la tromperie d'un président «Chemkar», pas du genre Marocain qui aspire ce qu'on appelle "Silissioune" pour chambre à air de vélo. Un Chemkar d'Algérie, c'est lui qui bouffe trop de tabac à chiquer.(Chemma). Et c'est le cas de ce Hachakom  qui vient au pouvoir, pas  pour endiguer la précarité de l'Algérien, mais pour en bouffer sa part de la proie de ce qui peut rester encore de la richesse du pays et s'en va comme les autres, laissant derrière lui les horizons politiques d'un état civil fermés et ainsi de suite.

    Son favorablement de dialoguer avec le Maroc ne serait, en premier lieu qu'un calmant aux Algériens qui sont pour la réouvertures des frontières avec le Maroc  pour des raisons familiales, loin de fourbies politiques et ressemblant d'un autre coté; aux déclarations de ce que les Français appellent, les élus "pastèques". A savoir des maires écolos qui viennent de l'extrême gauche française avec des idées loufoques irréalisables sur terrain. Bonne lecture.

                                                       Cordialement,Chihab25

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    * Naima Salhi une des femmes politiques Algériennes, une raciste qui fait trop de bruit.

    **La rédaction du blog préfère le nom  (Hachakom) en remplacement du 2° nom du président Algérien dont la prononciation signifie de la honte. Cela désigne au Maroc un des organes de la femme qu'on ne peut énoncer publiquement quand il s'agit d'évoquer le connard président

    Dans une note la rédaction avait voulu s'éloigner de tout sentiment honteux  portant atteinte à la pudeur, elle attribuait sa relation probable avec le foin (t'ben). A celui qui a le nom : Tebbane ou Tebboune qui se change de prononciation d'une région à l'autre au Maroc,comme certainement en Algérie.La rédaction tiendrait à l'appeler ainsi tant que  l'Algérie resterait sous son autorité.

                                                                                 -:- 

                                                  

    Reportage diffusé dimanche 20/9 par M6, sur "L'Algérie le pays de toutes les révoltes". Trop médiatisé, provoquant une vive polémique.La chaîne interdite en l'Algérie.