Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maroc-Algérie : Interdit à Air Algérie de survoler le territoire Marocain, c'est une première..?

                                                      

L’avion Algérien, un Boeing 737-800, devait décoller de Colomb-Béchar samedi (21/12/18) à 23 heures pour Casablanca, avec à bord 149 supporteurs algériens. Mais l'Air Algérie aurait été informée de cette decision par qui de droit sans lui donner d'explications. 

Une première dans ce domaine qui fait froid au dos aux Algériens qui n'attendront pas, certes, à mordre la sellette et de réagir par leur façon haineuse.

Je ne parlerai pas de ceux d'Air Algérie, mais des gouvernants (les 10 en une cervelle)qui par le biais d'Air Algérie, en déploreront cette attitude qui les déplaise, selon les dires du site électronique Algérien TSA (Tout Sur l'Algérie) qui rapporte l'information et rappelle que la JS Saoura affrontera dimanche(23/12/18) Ittihad Tanger en match retour de la Ligue des champions.

Air Algérie a le plein droit de s'interroger et demander des justifications à ce refus. Mais s'agissant bien d'une décision de souveraineté Marocaine indiscutable, elle ne pourra pas avoir de réponse officielle du coté Marocain.

Même si les autorités Marocaines sont seuls qui ont le pouvoir d'en décider, de recevoir ou non, de gérer l'ampleur de telles situations pareilles concernant un troupeau humain contaminé de rage contre la grandeur d'un Royaume qui fait mal à un voisin de mal.

Vous trouverez que je parle ainsi, sans réserves, car je connais très bien la mentalité haineuse d'un monde  cinglé que la volonté divine et la géographie nous ont collé au dos. Peu importe,la rédaction du blog s'en charge officieusement et décrypte le "Pour et le Pourquoi" leur répondant en substance, en sport comme en politique, tout en substituant au ministère de Mr.Bourita que la presse jaune algérienne désigne d'instigateur de ce refus.

                      IMG_87461-1300x866

                                                              Les 149 supporteurs de la Saoura

SPORT :

1.- Les joueurs Marocains de Tanger, rappelons-le, étaient humiliés au match aller à Colomb-Béchar par les supporteurs de l'équipe locale, sans parler techniquement du score (2/0) pour les locaux.

Il est évident que cela aura ses répercussions au match retour, étant que les Tangerois aussi, ne tarderont pas certes de riposter, c'est eux qui ont le Niff, pas les Algériens.

2.- Accepter sur le sol Marocain 150 supporteurs Algériens équipé chacun de son Chemma, c'est permettre à 150 hooligans de saccager, voire de commettre des actes de sabotage et de hooliganisme "à l'Algérienne" au Grand stade, l'infrastructure sportive perle de Tanger.

3.-.Le monde du foot en Algérie comme au Maroc est devenu fou davantage. Les supporteurs algériens sont un public à risques et à rixes. En preuve les tensions diplomatiques entre l'Egypte et l'Algérie déclenchées en 2009 dans le vivant de Bouteflika à cause du foot. 

Souvenez-vous en cours des éliminatoires pour la coupe du monde 2010 le 19 novembre 2009 l'Egypte vient en direct d'arracher à Khartoum une qualification historique pour la Coupe du Monde ( 2010). Une qualification qui la fuyait depuis 1986.

C'était désormais la crise diplomatique entre l'Algérie et l'Egypte, suite à de vives condamnations du Caire «d'agressions de supporteurs égyptiens» par des fans algériens à Khartoum, où était organisé le match qui a vu la victoire des algériens sur les Égyptiens (1-0)- ainsi que par des violences anti-égyptiennes en Algérie.Le président égyptien, alors Hosni Moubarek suivait le dossier de très près.

L'ambassadeur d'Algérie en Egypte a également été convoqué au ministère égyptien des Affaires étrangères, qui lui a fait part de «l'indignation extrême de l'Egypte». 
 
La tension n'a cessé de monter entre l'Algérie et l'Egypte autour d'un enjeu sportif, mais aussi était question de prestige intérieur et international pour les deux pays qui n'ont pas résisté pour êtres malheureusement emportés  par d'émotions d'hooliganismes.
 

POLITIQUE :

De mon point de vue personnel. La JS Saoura est une équipe Marocaine du 2°rang, tant qu'elle sort d'une terre purement Marocaine.L'accepter en tant qu'équipe Algérienne est une grave erreur de la part de la Fédération Royale Marocaine de foot de Fawzi Laqjaâ.

Sachant que la composante de cette équipe s'articule autours de ses  joueurs qui sont généralement issus de la population locale composée de tribus Marocaines comme les : Doui-Menia - Olad Jerir - Laâmour - Touatta - Laknadsa et certainement de quelques pions du Tell Algérien.

Un chiffre de supporteurs aussi important ne pourra être politiquement innocent. S'agissant du Maroc, il est automatiquement supervisé et télécommandé par les Services secrets algériens du général Tartak pour porter le maximum de préjudice aux intérêts du Maroc - même en sport..L'affaire de l’hôtel Asni à Marrakech en juin 1994 en témoigne.

Accepter cette équipe sur le sol Marocain avec ses supporteurs en tant que telle ça sera de la flatterie à la CAF, et plus pire encore, c'est de reconnaître "à tort" l'Algérisation du Sahara Marocain Oriental dont le dossier est toujours ouvert et qui risquerait d'aller éventuellement jusqu'à la CI (Cour Internationale) de la Haye si l'Algérie s'enfuie davantage en avant le moment venu.

Non, nous ne sommes pas dupes à ce point et nous sommes pas aussi 10 en une cervelle, du fait que nous savons plus que les Algériens comment traiter et éplucher nos oignons.On dit en dialectal Marocain «Bel'm'hel yattkal Boudenjal» C'est-à-dire avec de la patience on arrivera au but.

Demain nous entendrons certes, Ahmed Ouyahya qui vient tout juste d'Algérianiser le Couscous Marocain ou son ministre de propagandes étrangères parler leur langage de routine, insultant le satin de l'ennemi de l'ouest..

Nous n'attendrons rien, non plus, des Ait Bouteflika, car ceux-ci sont préoccupés par la sale odeur du cadavre qu'ils ont entre les mains. Mais,en compensation et représailles, les autorités algériennes interdiront certes en riposte, aux avions de la RAM d'emprunter les cieux d'Algérie.

Ce que je crois, le Royaume Chérifien du Maroc doit à cet effet, prendre toutes les décisions adéquates, de fermer à deux tours ses frontières aériennes, renforcer la fermeture de Zouj Bghal par de chargements et tas de pierres pour éviter ce genre de débordement et d'éviter aussi, dans le cas contraire, de déverser la saleté du tabac à chiquer algérien (chemma) dans nos trottoirs de Tanger.

Surtout et surtout,et c'est l'important : Quand on entend, au fils des jours, avec un monde crédible qui respect la raison, que Mr.Nasser Bourita et sa collaboratrice Mounia Boucetta réussissent continuellement à épierrer les champs et enlever les mauvais herbes implantés au problème artificiel du Sahara Marocain par les ennemis de notre intégrité territoriale, endossant de revers cuisants après revers, à la diplomatie algérienne de mensonges en épluchant les plumes au technicien Algérien, l'ivrogne Abdelkader Messahal.Bonne lecture.

                                                    Très cordialement,Chihab25                                                          

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le gendarme-déserteur Algérien parle davantage de la pourriture au sein de l'armée Algérienne et du pseudo-drone Algérien..! - -voir au point 9,35 mnt

                 
 
Un autre Algérien dévoile l'assassinat prémédité d'un peuple durant ce qu'il appelle "les années de braises".
 
                 
 

Écrire un commentaire

Optionnel